Voyager au Pérou: conseils pratiques

https://www.flickr.com/photos/harquail/15697249167/
Crédit: Shawn Harquail

Quelques conseils pratique essentiels avant de partir en voyage au Pérou.

 

 

Santé

Mal d’altitude

Le mal d’altitude ou mal de montagne (« soroche ») est causé par le manque d’oxygène. Il entraîne fatigue, nausées, mal de têtes et souffle court. Les symptômes sont généralement bénins et passent rapidement. A défaut, il convient d’arrêter tout effort physique, de boire un maté de coca ou prendre les médicaments adaptés ( Diamox). Si les symptômes persistent, il faut redescendre à plus basse altitude. De manière générale, il est recommandé de ne pas se rendre directement dans les villes les plus élevées (Cusco, Puno) mais de passer quelques jours dans des villes d’altitude plus modérée pour laisser au corps le temps de s’adapter.

Météo

En montagne, à la nuit tombée, la température peut baisser brusquement: couvrez vous. Malgré le vent frais, le soleil tape très fort, notamment dans les Andes, en partie situées sous le trou de la couche d’ozone: chapeau et crème solaires sont de rigueur. Si vous voyagez dans la forêt amazonienne, un bon anti-moustique et des vêtements longs sont indispensables. En cas de séjour prolongé, vérifiez les vaccins conseillez.

Médicaments et soins

Vous pourrez trouver la plupart des médicaments « de base » dans les pharmacies locales. Ne vous étonnez pas si ces derniers sont vendus à l’unité. Pour tous soins importants, il est recommandé d’aller à Lima qui regroupe les établissements de » standard international ». Deux chaînes de pharmacie reconnues: Superfarma et Inka Farma (demandez « farmacias » ou « boticas« ).

Il existe des cliniques de qualité à Lima, moins dans les autres villes. Un centre reconnu avec des médecins anglophones est le British American Hospital

Il n’existe pas de sécurité sociale: la facture peut monter vite.

Pour tout pépin grave, il est recommandé de rentrer en France.

Vaccins

Vaccins conseillés par l‘institut Pasteur.

  • Fièvre jaune: recommandé
  • Hépatite A: recommandé (normalement les Français ont été vaccinés enfants)
  • Hépatite B: en cas de séjour long ou répétés
  • Rage: en cas de séjour prolongé ou en situation d’isolement
  • Typhoïde: En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires.
  • Rage: en cas de séjour long

Sécurité

  • Il est conseillé, notamment en traversant les quartiers mal famés,  de ranger ses valises et sacs dans les coffres de la voiture et de fermer les portières à clé.
  • Renseignez vous avant de voyager dans les zones les plus reculées du Pérou, notamment vers Huánuco, la frontière avec la Colombie, et  la Vallée des Rivières Apurímac, Ene y Mantaro.
  • Consultez avant de partir les conseils du Ministère des affaires étrangères.
  • Évitez de vous promener seuls la nuit hors des quartiers animés ou touristiques.
  • Si vous avez à faire à un policier, soyez très polis: les Péruviens appellent « jefe » le moindre agent de police.
  • Les tremblements de terre sont fréquents au Pérou, bien qu’habituellement imperceptibles. Les bâtiments sont construits pour prévenir les risques d’effondrement. Ils comportent souvent des endroits sûrs où il est suggéré de s’abriter en cas de séisme (sous les encadrement des portes notamment).

Argent

  • La monnaie locale est le sol (un sol, des soles). Un sol est divisé en 100 centavos (centimes). Son symbole est le S/.
  • Les hôtels acceptent en général les dollars.
  • Taux de change en juin 2016: 1 euros = 3,8 soles. 1 sol – 0,26 euros.
  • Attention aux faux billets.
  • On trouve assez facilement des distributeurs automatiques (ATM). On peut payer par carte dans les établissements de standing.
  • Vous trouverez également assez facilement dans les villes touristiques notamment des maisons de change, ainsi que avec des cambistes de rue (moins conseillé pour les gringos).
  • Le Pérou reste un pays plutôt bon marché, notamment par rapport à l’Europe ou le reste de l’Amérique du Sud (excepté la Bolivie qui est moins chère).

Transport

Train

Le réseau ferré est extrêmement limité. Oubliez cette option sauf pour quelques rares trajets: Cuzco-Aguas Calientes  (ou Ollantaytambo-Aguas Calientes) qui permet d’aller au Machu Picchu.

Avion

Pour aller au Pérou, plusieurs compagnies desservent Lima depuis Paris: Air France/KLM, Iberia, Air Europa, American Airlines.

Escales à Madrid,Miami, ou Amsterdam habituellement pour les vols les moins chers. Comptez environ 800 € en basse saison et plus de 1000€ en haute-saison (été européen), et un peu plus pour les vols directs.

Le Pérou est grand et il est vite nécessaire de prendre l’avion pour voyager dans le pays: les compagnies qui ont le plus de vols sont LC Peru, LAN et Peruvian Airlines. Il y a pour certaines des tarifs gringos… Les retards d’avion ne sont pas rares, prévoyez donc de la marge pour les correspondances.

Bus

En ville, les bus sont nombreux et bons marchés. Ils sont cependant peu confortable et pratiques pour les touristes car il n’existe pas de plan de lignes… La destination du bus est souvent indiquée sur le part-brise. On paie en général en descendant du bus.

Car

Il existe de nombreuses compagnies de car qui relient les grandes villes, dont certains très confortables avec wifi, petits-déjeuner, déjeuner. Nombreux cars de nuit également, utiles compte-tenu de la durée des trajets.

Vélo

Le vélo n’est pas un moyen de transport très courant en particulier sur les grands axes (attention à la chaleur et aux reliefs escarpés). Ne comptez pas sur les pistes cyclables.

Taxi

Les transports collectifs étant peu pratiques pour les touristes, il est d’usage de recourir aux taxis, nombreux et relativement bons marchés. Pour éviter les arnaques, voire les enlèvements, il est recommandé d’utiliser les taxis de compagnies identifiées (voitures qui comportent un numéro de téléphone sur le capot). Si les taxis peuvent être hélés dans la rue, il est préférable de les commander (application Easy taxi ou par téléphone). Les taxis n’ont pas de compteur, donc demandez le prix de la course avant de monter.

 Voiture

Compte-tenu de l’état des routes et de la conduite sportive des Péruviens, il est déconseillé aux touristes de louer une voiture, en particulier pour conduire dans les villes.

 

Communication

  • L’indice téléphonique du Pérou est le 51.  Il faut donc composer 0051 plus le numéro péruvien (sans le premier 0).
  • Attention, il existe aussi des indices locaux à composer selon la région.
  • Vous trouverez assez facilement des cybercafés et le wifi dans les restaurants et hôtels touristiques.
  • Il est facile d’acheter des cartes sims locales avec un montant prépayé (pensez à désimlocker votre portable avant de partir).
  • Vous pouvez également acheter des cartes prépayées.

Décalage horaire

  • 7 heures de plus au Pérou par rapport à la France (6 pendant l’heure d’hiver)
  • Les péruviens sont à l’heure solaire: le soleil se lève tôt et se couche tôt.
  • Heure au Pérou en temps réel :

Visa et Passeport

  • Il vous faut un passeport pour aller au Pérou. Comptez au moins 3 semaines pour l’obtenir ou le faire renouveller. Attention à leur date de validité (10 ans).
  • Pas de besoin d’un visa pour les séjours touristiques de mois de 6 mois.
  • Pour les séjours plus longs, il faut demander un visa à l’Ambassade du Pérou en France.

Langues

  • La langue officielle du Pérou est l’espagnol.
  • Vous pourrez communiquer en anglais dans les hôtels et restaurants habitués à recevoir une clientèle internationale
  • Dans les Andes, on parle également quechua ou aymara vers la frontière bolivienne  (sauf dans les endroits les plus reculés, les gens sont plus ou moins bilingues).

Achats

  • Vous trouverez de nombreux articles d’artisanat dans les marchés , notamment des tissus, des vêtements en laine d’alpaga, des céramiques, ou encore du du pisco.
  • Il est interdit de ramener de la coca (même si de nombreux touristes rapportent des sachets de maté de coca).
  • Attention à ne pas acheter n’importe où les pièces anciennes, sauf à encourager le pillage des ruines, un vrai fléau au Pérou.
  • Vous pourrez négocier dans les marchés mais n’espérez pas aller au delà de 10% du prix. Impossible de négocier en revanche dans les boutiques avec pignons sur rue.

Savoir vivre

  • Les Péruviens hommes ne se font habituellement pas la bise, mais se serrent la main, éventuellement accompagné d’une accolade (abraso). Sinon, les Péruviens se font une seule bise.
  • Ne photographiez les gens qu’avec leur accord, ce n’est pas un safari.
  • Les Péruviens sont plus pudiques que les Français. N’entrez pas dans les Églises en mini short/mini jupe ou en débardeur. Évitez également de visiter les Églises pendant les offices.
  • Gringo n’est pas une insulte. Les Péruviens appellent d’ailleurs ainsi leurs amis très clairs de peau.
  • Les pourboires ne sont pas obligatoires mais recommandés, environ 10% de l’addition comme en France.

Technique

Les prises électriques ne sont pas toujours compatibles avec les appareils français (fiches plates et non rondes). Certaines prises sont mixtes et acceptent les appareils français, notamment dans les lieux touristiques. Prévoyez un adaptateur au cas où (les hôtels peuvent souvent vous en prêter).

Laisser un commentaire