La plus péruvienne des chansons françaises

La musique péruvienne est souvent décrite en France comme une musique d’un autre lieu, d’un autre temps, qui serait restée inchangée depuis l’époque des Incas. Rien n’est mois vrai, comme en témoigne la chanson Que Nadie Sepa Mi Sufrir.

Elle est composée en 1936 par deux Argentins, Enrique Dizeo et de Ángel Cabral, dans le pure style de valse criolla peruana, c’est à dire la valse créole du Pérou, genre très populaire dans l’Amérique du Sud des années 30. Le morceau a été repris dans tous les styles par toutes les stars et à toutes les époques et notamment par une certaine… Edith Piaf. Que Nadi Sepa Mi Sufrir est en effet l’original du classique de la chanson française, La Foule !

La preuve que la musique péruvienne n’est jamais si lointaine et exotique qu’on pourrait le croire.

 

Laisser un commentaire