Les sarcophages de Carajía

N’en déplaise à l’Égypte, le Pérou possède aussi sarcophages et momies, dont ceux de Carajía. Ces purunmachus, comme ils sont appelés au Pérou, sont situés dans la région de l’Amazonas, nichés dans une paroi du ravin de Solmal, à 2072 mètres d’altitude.

Les sarcophages de Carajía ont été datés du XVème siècle. Ils sont attribués aux Chachapoyas, présents en Amazonas de la moitié du XVe siècle jusqu’à la moitié du siècle suivant quand ils furent conquis par les Incas. Les sarcophages sont constitués de grandes capsules de forme anthropomorphe, de 2,5 mètres de hauteur, faites d’argile mélangé avec de la paille et des petites pierres, sur une structure de tiges de bois. Chaque sarcophage comporte en son sein une momie en position fœtale, enveloppée de tissus mortuaires et accompagnée d’offrandes. On distingue sur la tête et le corps des sarcophages des ornements et dessins géométriques rouges sur un fond blanc, typiques de la culture Chachapoyas. Des crânes humains sont parfois placés au-dessus.

Les sarcophages n’ont été découverts qu’en 1984, par le Club Andino Peruano, l’archéologue Federico Kauffmann Doig et le guide Carlos Torres Mas. Outre Carajía, la vallée comporterait plus de  250 sarcophages anthropomorphes.

 

  • Crédit photo: Mihai
  • Crédit photo: C-monster
  • Carajía
    Carajía Crédit photo: Alan (flickr)
  • Carajía
    Carajía Crédit photo: Alan (flickr)

 

Informations pratiques

Des tours touristiques au départ de Chachapoyas permettent d’apercevoir les sarcophages. Un trajet de deux heures conduit à Cruz Pata, d’où une randonnée d’environ une heure mène au site.

Droit d’entrée à 5 soles (1.6$).

Les sculptures sont situées en hauteur et il n’est pas possible de s’en approcher très près, ce qui leur a d’ailleurs permis d’être ainsi préservés pendant cinq siècles.

 

Laisser un commentaire